La révolution des vins naturels, la fin des millésimes ?

Les vins naturels ont le vent en poupe en ce moment. Non seulement ils connaissent un grand succès, mais ils constituent une véritable révolution dans l’industrie vinicole. De plus en plus de consommateurs s’y intéressent et la plupart des producteurs repoussent leurs limites pour fabriquer des vins respectueux de la santé, de l’environnement et des objectifs du développement durable. Mais la question qui se pose est : peut-on considérer ce phénomène comme la fin des millésimes ?

Vin naturel : le vin des millennials

Les vins naturels séduisent une toute nouvelle catégorie de consommateurs : les millennials et les personnes curieuses en quête de nouveautés. Ils attirent effectivement un groupe de consommateurs qui n’étaient pas habitués à boire du vin. Puis, ils intéressent aussi les jeunes grâce à leur image moins sérieuse.
Contrairement aux vins classiques, il s’agit justement de vins sans codes et sans approche sophistiqués. Les vins naturels sont souvent classés « glou-glou » et ils s’affichent avec des étiquettes moins conventionnelles, décontractées et subversives.

Par ailleurs, certains consommateurs boivent du vin naturel pour démontrer leurs valeurs de sincérité, de partage et d’ouverture. Ils reconnaissent que ce genre de boisson apporte plus d’humanité et de sympathie puisqu’il est produit en petite quantité et puisqu’il met en avant le producteur et non le domaine.
Les vins naturels sont authentiques et accessibles. De plus, ils peuvent être de meilleure qualité s’ils sont produits avec attention et soin. Ils possèdent une pureté de fruit importante et ils peuvent même être des produits haut de gamme.

A DECOUVRIR  Softwaves, la marque de chaussure à découvrir pour le printemps

Vin naturel : une mode éphémère, une niche, une source d’inspiration

Toutefois, certaines études ont démontré que les vins naturels ne pourront pas remplacer les millésimes. Certains les considèrent comme une mode éphémère, tandis que d’autres pensent qu’ils vont rester une niche. Ce qui est sûr et certain c’est qu’aujourd’hui, les vins naturels constituent une grande source d’inspiration.

De plus, le marché des vins est conduit actuellement par la génération Y, c’est-à-dire par des sommeliers âgés de 20 à 40 ans. Donc, les vins naturels peuvent devenir de meilleures alternatives, voire même des concurrents des millésimes s’ils sont perfectionnés.

Vu le développement de l’Internet, la jeune génération de consommateurs se sert aussi des réseaux sociaux et de différentes applications pour répandre la tendance. Ils utilisent Instagram et Twitter pour supplanter les traditionnels guides de vins en termes d’influence. Du coup, les internautes connaissent mieux les vins naturels que les vins conventionnels et ils sont curieux d’en savoir plus sur leurs caractéristiques.