La fin des openspaces ? Quel aménagement pour les bureaux de demain ?

L’open space n’est plus d’actualité. À l’heure où les rassemblements de plusieurs personnes dans une seule salle ne sont plus autorisés. Les entreprises sont obligées de revoir l’aménagement de leurs bureaux pour respecter les mesures sanitaires et pour protéger leurs salariés du virus.

Il n’est plus question de proposer un plateau ouvert sur lequel travaillent plus d’une cinquantaine de salariés. Il faut trouver des solutions plus respectueuses de la santé de tous.

Le flex office

Le flex office s’est développé à une vitesse grand V grâce à la démocratisation du télétravail. Non seulement il permet de respecter le protocole sanitaire de chaque entreprise, mais il apporte aussi de meilleures conditions de travail aux salariés.

En fait, il consiste à ne pas attribuer un bureau attitré à chaque employé. Du coup, les salariés peuvent donc rejoindre l’espace de travail qui correspond à leur humeur et à leur mission du jour quand ils arrivent au bureau.
Ce qui est avantageux avec le flex office, c’est le fait qu’il permet aux entreprises d’optimiser leur empreinte immobilière. Grâce à cette solution d’aménagement, il est possible de réduire la surface des bureaux et de réinvestir dans plus d’espaces collaboratifs.

Les box, les bulles et les espaces zen

Puisque l’open space est perçu comme bruyant et aussi un moyen de surveillance entre collègues, de plus en plus d’entreprises s’orientent vers les box, les bulles et les espaces zen.

A DECOUVRIR  Quel est le meilleur complément alimentaire pour le système immunitaire ?

Comme de nombreux salariés le réclament, le bureau doit avoir un rôle de créateur de valeur. Il doit s’agir d’un environnement de travail stimulant, contrairement à la standardisation où l’habitude et la routine rendent statique.

Les espaces multi-usages

Outre le calme et l’intimité, la mixité est également à privilégier dans les bureaux d’aujourd’hui. Il ne faut pas consacrer une salle à une seule utilisation. Il faut prévoir des espaces multi-usages.

Entre autres, les cantines d’entreprise peuvent se transformer en salles de réunion, les halls peuvent offrir un espace de discussion aux salariés et les parkings professionnels peuvent se transformer en parkings personnels à la tombée de la nuit.

Quid des mobiliers ?

Question mobiliers, il faut privilégier des meubles modulables et légers pour créer de véritables espaces collaboratifs. Dans les salles de réunions, par exemple, il faut remplacer les grandes tables et chaises fixes par des poufs, des tabourets à roulette et des tables assis debout pour faciliter les interactions.

Il n’y a pas de mal non plus à opter pour des mobiliers éco-conçus ou de seconde main pour s’inscrire dans une démarche écoresponsable.