Mois sans alcool et la consommation d’alcool en France

En tant que pays du vin, la France abrite de nombreux consommateurs d’alcool. Les derniers rapports ont effectivement révélé que la consommation moyenne est de 2,7 verres par jour dans le pays. En 2017, les Français de 15 ans et plus buvaient même en moyenne 11,7 litres par habitant. D’où l’intérêt d’encourager le Dry January, c’est-à-dire un mois sans alcool.

La consommation d’alcool en France en chiffres

Les chiffres ne mentent pas. Les Français adorent boire de l’alcool, notamment du vin. Même si le pays est positionné au 6ème rang parmi les 34 pays membres de l’OCDE, il abrite de nombreux alcooliques. En 2017, 23,6% des buveurs d’alcool de 18 à 75 ans dépassaient les repères de consommations.
26% des 65 à 75 ans ont avoué qu’ils consomment quotidiennement de l’alcool et 13,4% des 18 à 24 ans confirment qu’ils ont au moins 10 ivresses par an. 10% des 18 à 75 ans consomment à eux-seuls plus de la moitié de l’alcool consommé dans le pays. Et enfin, la France enregistre 41 000 décès liés à l’alcool par an, dont 30 000 chez les hommes et 11 000 chez les femmes.

Le Dry January pour diminuer la consommation d’alcool en France

Compte tenu de ces chiffres, il est donc indispensable de trouver une solution efficace à la forte consommation d’alcool en France. Le Dry January, par exemple, est idéal pour faire le point avec sa consommation d’alcool. Les buveurs excessifs ainsi que les véritables alcooliques peuvent prendre ce défi pour mettre leur corps au repos et pour revoir de près leur habitude de consommation.

A DECOUVRIR  Tout savoir sur l'hypnose

C’est l’occasion ou jamais de prendre un nouveau départ, vu que le Dry January commence normalement le premier janvier. De plus, c’est un bon moyen d’améliorer la santé en général. Entre autres, le fait de passer un mois sans alcool permet de retrouver son énergie, d’avoir une peau plus douce, de perdre du poids, de mieux dormir et de devenir plus serein.

Il est vrai qu’il est difficile de tenir bon, mais avec une bonne motivation et de bonnes stratégies, il est tout à fait possible d’y arriver. Pendant les périodes de forte tentation, il faut attendre à ce que l’envie passe.

Sinon, il faut trouver de meilleures alternatives à l’alcool : consommer une boisson sans alcool, se récompenser en se tournant vers d’autres activités du genre shopping, sport, cinéma, jeux vidéo, … Après une période d’abstinence, il est possible de réguler/diminuer sa consommation d’alcool sur le long terme.