Le boom des diagnostiqueurs immobiliers

Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions légales en 2007, les besoins en experts ont monté en flèche. Il est effectivement devenu indispensable de réaliser des diagnostics immobiliers pour assurer aux acheteurs ou aux locataires la conformité d’un bien immobilier avec l’annonce du vendeur.

Entre autres, il faut solliciter l’intervention de professionnels pour faire des contrôles et des mesures avec des matériels spécifiques et pour rédiger un rapport de visite. D’où le boom des diagnostiqueurs immobiliers.
Diagnostiqueur immobilier, un métier incontournable pour respecter les réglementations de l’immobilier
La loi oblige à tout propriétaire à faire appel à un diagnostiqueur immobilier avant toute transaction. Ce genre de professionnel doit donc intervenir sur un bien immobilier avant sa vente, sa location ou sa rénovation.
Il est vrai qu’il s’agit d’un métier assez récent et hyper spécialisé, mais il est incontournable pour respecter les réglementations de l’immobilier. Sans les diagnostics réalisés par ce genre de prestataire, il n’est pas possible de certifier l’état d’un logement et d’assurer la protection des occupants, des biens et de l’environnement.

L’essentiel à savoir sur les diagnostics immobiliers

Qui dit diagnostics immobiliers dit généralement contrôles et mesures effectués par un expert afin de vérifier la présence d’amiante, de plomb, de termites et autres parasites et aussi l’installation du gaz et de l’électricité, le fonctionnement des ascenseurs et l’installation de la sécurité incendie.

A DECOUVRIR  Assainissement et Habitat Sain dans le Gard : Enjeux et Solutions

Ces diagnostics sont réalisés à partir de matériels spécifiques du genre appareil à fluorescence ou de prélèvements. Et ils sont toujours suivis d’une rédaction d’un rapport de visite extrêmement précis et détaillé accompagné de schémas et de recommandations.

En fait, ce genre de rapport est régi par la loi Carrez. C’est pourquoi le diagnostiqueur immobilier doit respecter les consignes de mesure des surfaces des logements et de leurs annexes, notamment les vérandas, les mezzanines, les greniers aménagés et les placards.

Quid du métier de diagnostiqueur immobilier ?

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il faut obtenir les certifications correspondantes : plomb, amiante, gaz, électricité, DPE et termites. Puis, il faut aussi avoir des prérequis de formation initiale dans le domaine de la technique du bâtiment. Ainsi, il est donc possible de choisir entre un BUT GC – CD génie civil – construction durable, un BTS bâtiment  et une licence pro métiers du BTP.

Une fois formé, le diagnostiqueur immobilier peut travailler dans un cabinet d’expert et recevoir une rémunération mensuelle comprise entre 1 700 et 2 000 euros. Avec quelques années d’expérience, il peut évoluer vers un poste de haute responsabilité au sein d’un cabinet d’expertise ou d’une agence immobilière. Sinon, il peut aussi travailler en tant que conseiller dans une entreprise de construction.